Haut

Poser 1 question

Buddleia

Buddleia

Photo de Buddleia

Appelé plus communément « l'arbre à papillons », le buddleia offre une floraison abondante aux panicules allant du blanc au rouge en passant par le rose et le violet. Cet arbuste convient parfaitement à la plantation en massif, en isolé ou en haie.

Fiche d'identité : Buddleia

Nom(s) commun(s) : Buddleia, Arbre à papillons, Lilas d'été

Nom(s) latin(s) : Buddleia

Famille : Scrophulariacées

Type(s) de plante : 

Arbuste à fleurs

Climat :

Semi-océanique Méditerranéen

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Couleur des fleurs

  • Végétation i Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace

  • Feuillage i Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant | Semi-persistant | Caduc

  • Forme i Étalé ou tapissant : La croissance de la plante est principalement horizontale. Elle tend à couvrir le sol.
    Buissonnant : La plante forme un buisson. Sa forme n'est pas régulière.
    Arrondi, en boule ou ovale : La plante croît dans toutes les directions de manière régulière. Elle forme une boule ou un ovale. S'il s'agit d'un arbre, son tronc est court, et son feuillage le cache.
    Ouvert ou divergeant : La plante s'évase en grandissant.
    Conique ou pyramidal : La plante est large à sa base, et s'élève en pointe.
    Élancé ou colonnaire :La croissance de la plante est principalement verticale. Sa forme est élancée, et son feuillage est étroit. Pour un arbre fruitier, on parle de haute-tige ou de demi-tige. Si l'arbre ou l'arbuste est haut et très fin, on dira qu'il est érigé ou fastigié.
    Palme ou parasol : La plante s'élève verticalement, puis s'étale horizontalement dans sa partie haute. Son sommet est relativement plat.
    Pleureur ou tombant : Le feuillage de l'arbre ou de la plante descend vers le sol.
    Grimpant : La plante grimpe le long d'un mur ou d'une structure.
    Palissé : L'arbre fruitier se développe selon une forme géométrique grâce à des supports horizontaux. Les branches s'étendent sur deux dimensions seulement.
    Pour en savoir plus

    Buissonnant | Ouvert ou divergeant | Pleureur ou tombant

  • Hauteur à maturité i La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 10 m

  • Largeur à maturité

    4 à 5 m

Jardinage

  • Entretien i Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile

  • Besoin en eau i Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen

  • Croissance i Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide

  • Multiplication i La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage

  • Résistance au froid (rusticité) i Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (tendre) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante (rustique)

  • Densité

    1 à 1,20 m entre les pieds

Emplacement

  • Exposition i Soleil : La plante a besoin de beaucoup de soleil pour s'épanouir tout au long de la journée. Elle ne doit pas être à l'ombre d'une construction ou de plantes plus grandes.
    Mi-ombre : La plante a besoin de soleil, mais pas trop. Elle s'épanouira dans un espace ensoleillé une partie seulement de la journée.
    Ombre : La plante craint l'exposition directe au soleil. Elle poussera à l'ombre d'une construction ou d'autres plantes plus grandes.
    Pour en savoir plus

    Soleil | Mi-ombre

  • Utilisation i Intérieur : La plante se plaît à l'intérieur d'un logement. Elle vit bien avec peu de lumière et une température constante.
    Balcon ou terrasse : La plante peut vivre en extérieur dans un pot, un bac ou une jardinière.
    Serre et véranda : La plante se plaît dans un lieu chaud, ensoleillé et abrité des courants d'air.
    Verger : La plante se développe entourée d'arbres fruitiers.
    Prairie : Une prairie peut être un gazon classique, ou mêler fleurs et graminées.
    Couvre-sol : Une plante couvre-sol s'étend sur la surface du sol et cache la terre.
    Bosquet ou forêt : La plante se plaît entourée d'arbres, dans un bois.
    Massif ou bordure : La plante se plaît entourée d'autres plantes, et a des qualités décoratives.
    Haie : La plante peut servir dans une haie. Elle est assez occultante, et peut être taillée régulièrement.
    Plantation isolée : La plante se plaît seule. Elle n'a pas besoin d'être entourée d'autres plantes.
    Rocaille : La rocaille est une décoration de jardin faite de roches et de plantes, avec un aspect naturel.
    Potager : La plante se développe entourée de légumes et de plantes aromatiques.
    Pour en savoir plus

    Balcon ou terrasse | Massif ou bordure | Haie | Plantation isolée

  • Plantation i Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Plante aquatique : La plante pousse dans l'eau (bassin de jardin, aquarium, bord de cours d'eau, marais, etc.).
    Pour en savoir plus

    Pleine terre | Bac, pot ou jardinière

  • Type de sol i Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Humus ou terreau : Terre riche en végétaux décomposés, noire ou très sombre, qui ne colle pas quand elle est humide, et facile à travailler. On parle aussi de sol humifère.
    Pour en savoir plus

    Argileux | Calcaire | Caillouteux

  • PH du sol i Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Neutre

  • Humidité du sol i L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Pour en savoir plus

    Sol drainé

  • Plantation ou semis

    mars avril mai
    juin juil. août
    sept. oct. nov.
    déc. janv. fév.
  • Floraison

    mars avril mai
    juin juil. août
    sept. oct. nov.
    déc. janv. fév.
  • Taille

    mars avril mai
    juin juil. août
    sept. oct. nov.
    déc. janv. fév.

Son surnom d'arbre à papillons vient du fait que ses fleurs en longues grappes dégagent un nectar très parfumé qui attire grand nombre d'insectes mais particulièrement les papillons notamment les paons de jour et les vulcains.

Échappé des jardins d'agrément depuis le début du XXe siècle, cet arbre mellifère et souple de la famille des Scrophulariacées fleurit un peu partout sans lieu précis de prédilection. Très décoratif, il offre un port élancé et irrégulier ce qui lui confère un air naturel et champêtre bien appréciable. Ses branches fleuries donnent de superbes bouquets et tiennent particulièrement bien en vase.

Attention : les feuilles de buddleia sont toxiques pour les animaux en cas d'ingestion.

Espèces et variétés de buddleia

Dans le genre Buddleja, il existe une centaine d'espèces. Le buddleia de David a donné naissance à de nombreux cultivars. Si certaines variétés peuvent paraître plus intéressantes que d'autres, toutes offrent un arbuste sans histoire. Son port est élégant. Sa croissance rapide. Son feuillage graphique. Il existe aussi des variétés naines comme 'Nanho Blue', rustiques ou encore tardives.

Type Variété Couleur des fleurs, feuillage Taille de l'arbre, aspect période de floraison Qualités, usages PHOTO
Espèce à floraison précoce Buddleia à feuilles alternes (Buddleja alternifolia) Fleurs parfumées, lilas clair à mauve pourpre.

Feuillage caduc.
De 2 à 4 m.

Fleurit en juin-juillet
À tailler après la floraison.

Couper les inflorescences fanées afin d'éviter les semis spontanés.
Buddleia à feuilles alternes ( Buddleja alternifolia )
Espèce et variétés à floraison estivale petites tailles Buddlleia rose (Buddleja davidii 'Pink Delight') Feuillage caduc.

Très florifère.
De 2 à 3 m.

Fleurit de juin à septembre
Pousse très rapide.

Rustique.

Pour haies, massifs…
Buddlleia rose ( Buddleja davidii  'Pink Delight')
Buddleia blanc (Buddleja davidii 'White Profusion') Très florifère, panicules très odorants.

Feuillage caduc.
De 2 à 4 m.

De juillet à septembre
Pousse très rapide.

Rustique (- 20 °C).

Pour haies, massifs...
Buddleia blanc ( Buddleja davidii  'White Profusion')
Buddleia jaune (Buddleja x weyeriana 'Sungold') Feuillage caduc. De 2 à 3 m.

Fleurit de juin à octobre (ou novembre).
Variété autostérile.

Résiste aux embruns, à la sécheresse et au calcaire.

Pour haies fleuries.
Buddleia jaune ( Buddleja x weyeriana  'Sungold')
Buddleia rouge (Buddleja davidii 'Royal Red') Très florifère. De juin à octobre. Pour haies, massifs.
Buddleia rouge ( Buddleja davidii  'Royal Red')
Buddleia violet (Buddleja davidii 'Adonis Blue') Pannicules très compacts.

Feuillage caduc.
Arbuste ramassé de 1,5 m × 1,5 m environ.

Fleurit d’août à septembre.
Pour haies, massifs.

Au soleil.
Espèces à floraison estivale grandes tailles Buddleia globuleux (Buddleja globosa) Capitules arrondis jaune orangé au parfum de miel.

Feuillage persistant.
Fleurit en mai, juin.

Atteint jusqu'à 4 m.
Port érigé.

Rustique jusqu'à -15 °C.

Pour jardins du midi ou de la côte Atlantique.
Buddleja auriculata* Panicules blanches.

Feuillage persistant.
Floraison parfumée en automne et en hiver.

Atteint jusqu'à 6 m de haut.
Réservé aux climats doux.

À tailler au printemps.
Espèces à floraison hivernale Buddleja officinalis Petits épis de fleurs bleu lavande.

Feuillage persistant.
Jusqu'à 4 à 5 m.

Floraison de janvier à avril.
À planter à l'abri d'un mur.
 Buddleja officinalis
Buddleja asiatica Grosses panicules blanches dressées au parfum vanillé.

Feuillage persistant.
Port érigé.

3 à 4 m.

Floraison de janvier à avril.
À planter à l'abri d'un mur.

Branches cassantes.
Variétés naines Buddleja davidii 'Nanho Blue' Profusion de panicules bleu-violet.

Feuillage caduc.
Jusqu'à 1 m.

Fleurit d’août à septembre.
Rustique.

Très décoratif, pour haies basses, ou isolé ou containers.
 Buddleja davidii  'Nanho Blue'

* Buddleja auriculata est également une espèce à floraison hivernale.

Un peu d'histoire…

Originaire du centre-ouest de la Chine et plus particulièrement des bas plateaux de l'Himalaya, le buddleia a été introduit par le père David en 1869. Ce missionnaire lazariste français était en effet parti sous les ordres de Saint Lazard à la recherche de nouvelles espèces inconnues de l'Occident. C'est de son nom de famille que provient le nom d'espèce de la plante « davidii ».

Le père David en fit une première description avant que son correspondant au Muséum d'histoire naturelle de Paris, le botaniste Franchet en donne une description officielle publiée en 1887. Le nom « buddleia » a été quant à lui choisi par l'incontournable botaniste suédois Carl Von Linné en hommage au révérend Adam Buddle (1660-1775), médecin, pasteur et botaniste anglais.

Rappelons que l'on doit à Linné la classification et la dénomination toujours actuelle de la plupart de nos espèces.

La plante resta cependant méconnue en Europe jusqu'à ce que le botaniste et docteur anglais Augustine Henry (1857 – 1930) la redécouvrit en 1890 dans la province du Setchouan.

C'est à partir de 1893 que les premières graines de Buddleja davidii parvinrent en Europe. Deux ans plus tard, le premier sujet fut semé en France à Verrières-le-Buisson dans la propriété de la famille Vilmorin. C'est seulement à partir de 1916 que la plante sera largement cultivée. On la retrouve notamment à cette même époque sur les décombres des villes bombardées pendant la Première Guerre mondiale.

Semis et plantation du buddleia

Les graines de buddleia peuvent être naturellement transportées sur de vastes distances par le vent ou l'eau. Retenez que les graines en dormance peuvent rester plusieurs années dans le sol avant de germer.

Prenez garde car à partir de semis, le buddleia peut coloniser très rapidement de nouveaux endroits. C'est la raison pour laquelle on le considère en France comme invasif notamment dans le Sud-Ouest, le Sud-Est, en Bretagne et dans le Bassin parisien.

Sa grande capacité de dispersion produit non seulement des peuplements denses mais aussi limite la présence d'autres espèces. Des précautions sont donc à prendre en coupant par exemple, sur des pieds trouvés loin des habitations, les inflorescences avant qu'elles ne fructifient. Vous pouvez aussi arracher les pieds et replanter une espèce autochtone.

Où planter le buddleia ?

Généralement le buddleia colonise les rives des cours d'eau mais également les voies ferrées, les bords de route, les chantiers, les friches, les ruines, les murs et les falaises.

Le buddleia peut atteindre 4 à 5 m de haut et autant de large. Il se plante dans un jardin, pour ses fleurs très colorées à l'odeur suave. Sa floraison commence en juillet pour se terminer en octobre. Il existe cependant des espèces plus précoces et d'autres plus tardives (voir le tableau de variétés).

Il apprécie le plein soleil mais n'aime pas se retrouver en situation trop ventée.

Le buddleia apprécie un sol profond et drainé. Il accepte une terre pauvre, calcaire ou crayeuse. Aucun amendement ne lui est nécessaire. Retenez qu'une terre trop riche risque de favoriser le développement des tiges et des feuilles au détriment de la floraison.

Vous pouvez le planter en haie libre, talus ou encore en fond de massif. Il s'associe parfaitement avec d'autres plantes comme l'hibiscus ou le desmodium. Retenez que par sa croissance rapide et généreuse, le buddleia forme un écran de végétation très naturel.

Conseil : groupez plusieurs variétés différant par leur période de floraison.

Quand planter le buddleia ?

Plantez le buddleia de préférence en automne. On peut également le planter en container au printemps en prenant soin de bien l'arroser durant l'été.

Bon à savoir : lorsqu'on parle de plantation au printemps, il s'agit toujours du début du printemps, à savoir mars, à la rigueur avril, mais mai est une date trop tardive pour planter un arbuste.

Plantation en pleine terre

  • La première étape consiste à trouver à votre buddleia un emplacement plutôt bien ensoleillé afin que ses fleurs s'épanouissent pleinement.
  • Si vous plantez un buddleia à racines nues, il faudra les retailler au sécateur ainsi que les rameaux. Vous favoriserez ainsi l'émission de radicelles indispensables à la reprise de l'arbuste.
  • Prévoyez un trou de 60 cm de côté sur autant de profondeur.
  • Après avoir ameubli la terre du fond du trou, déposez quelques poignées d'engrais de fond pour arbustes ou encore une fumure organique bien décomposée.
  • Humidifiez la motte du buddleia si celle-ci est trop sèche. Pour ce faire, trempez-la dans un bac rempli d'eau.
  • Puis, sortez la motte du container.
  • Laissez aux rameaux 30 cm de longueur.
  • Déposez un peu de terre dans le trou.
  • Placez votre buddleia au centre (la motte doit se trouver au niveau du sol).
  • Comblez de terre et arrosez.

Conseil : en haie, respectez une distance de 100 à 120 cm entre chaque buddleia.

Plantation en pot

L'espèce naine 'Nanho Blue' est adaptée à la culture en pot et s'accommode bien des conditions d'une terrasse.

Retenez cependant qu'au printemps, mieux vaut le rempoter pour laisser la plante se développer.

Rempoter une plante

Culture et entretien du buddleia

  • Le buddleia atteint sa taille adulte en 4 à 5 ans. Toutefois, sa durée de vie est assez courte, pas au-delà d'une dizaine d'années.
  • En cas de besoin, apportez un engrais non azoté.
  • Sa robustesse et sa rusticité ne nécessitent que peu ou pas d'arrosage.
  • Le buddleia est d'une grande simplicité d'entretien et supporte le froid : jusqu'à -10 /-15 °C et même -15 voire -20 °C pour certaines variétés.

En conclusion, sa résistance au froid, au chaud, à la pluie et à la sécheresse lui facilite la survie.

Taille du buddleia

Le buddleia ne nécessite pas d'entretien particulier. Toutefois, la taille lui est très utile. Plus vous rabattez court votre buddleia durant la période de repos végétatif et plus la repousse est importante, vigoureuse et la floraison généreuse.

Quand le tailler ?

  • Taillez court toutes les pousses de l'année entre novembre et février.
  • Vous pouvez aussi pratiquer une taille d'été pour étaler dans le temps sa floraison.

Non taillé le buddleia se dégarnit rapidement à la base en formant ainsi une touffe ligneuse disgracieuse. Par ailleurs, il vit alors moins longtemps et sa floraison peut être irrégulière.

Comment tailler le buddleia ?

La taille d'hiver consiste à rabattre les rameaux de l'année passée à 5 cm du vieux bois ou à rabattre l'ensemble à 20 cm du sol.

N'hésitez pas, au bout de quelques années, à supprimer les vieilles touffes au profit des plus jeunes. Cette taille dite de rajeunissement ravigote la souche et donne une floraison généreuse.

La taille d'été, quant à elle, peut se pratiquer de deux façons :

  • La première méthode intervient avant que ne commence la floraison et consiste à couper la moitié des jeunes pousses aux alentours de mai-juin. Ainsi vous échelonnerez à coup sûr la floraison de votre buddleia jusqu'au mois d'octobre.
  • Pour la seconde méthode, vous interviendrez après le début de la floraison dont le pic a lieu en juillet-août. Supprimez toutes les parties ayant fleuri.
  • Pour une deuxième et belle floraison, n'hésitez pas à élaguer systématiquement les fleurs fanées.

Multiplication du buddleia

On peut multiplier le buddleia par bouturage en fin d'été ou en hiver.

Le bouturage est une technique simple à mettre en application. De plus il permet non seulement de reproduire exactement la plante mais aussi de renouveler à bon compte des plants âgés et peu florifères. Retenez que le bouturage de bois sec, en hiver, est possible mais bien moins efficace que celui pratiqué en fin d'été.

Pour les boutures d'été :

  • Sur des rameaux vigoureux, prélevez des boutures de 10 cm environ en conservant deux ou trois étages de feuilles.
  • Coupez au ras de l'étage inférieur et à 1 cm au-dessus des feuilles supérieures.
  • Conservez les feuilles supérieures et coupez 2/3 de leur surface.
  • Dans un mélange léger et frais (sable/terreau), piquez les boutures que vous espacerez d'environ 10 cm.
  • Placez le tout sous un châssis à l'ombre.
  • Après le bouturage, maintenez le mélange juste frais. L'enracinement a lieu en un à deux mois. Mettez les plantes en place en mars de l'année suivante.

Vous pouvez également préparer les boutures et les planter en godets au mois d'août.

Optez de préférence pour la technique du bouturage à talon. Pour ce faire, prélevez un petit morceau d'écorce du rameau principal, sur lequel la bouture est attachée. Trempez la base des boutures dans de l'hormone de bouturage, ce qui va optimiser les chances de reprise, avant de les planter en godet.

Pour le substrat, mélangez par moitié sable et terreau. L'enracinement est rapide et vous pourrez repiquer le jeune plant en terre dès l'automne.

Note : les plantules en godet sont disponibles aussi en jardinerie.

Maladies, nuisibles et parasites

Espèce introduite, le buddleia s'est acclimaté aux conditions continentales européennes.

Très rustique et très robuste, il est extrêmement résistant aux maladies mais aussi aux désherbants et ne craint aucun parasite.

Conseils écologiques

Il convient d'implanter le buddleia en connaissant le risque de colonisation. Il est donc important en hiver de limiter mécaniquement avec des outils (pioche, sécateur…) sa culture dans les jardins, afin d'éviter une trop grande colonisation.

Une autre solution consiste à ne planter que des variétés hybrides stériles telles que Buddleia x weyeriana.

Par Pascaline FERLIN-VINCENS

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
0 Voter

Plantes du même type

  • Jasmin Jasmin
  • Exposition

       
  • Entretien

  • Besoin en eau

  • Seringat Seringat
  • Exposition

       
  • Entretien

  • Besoin en eau

Réactions à propos de cette plante

0 caractères (70 minimum)

Conseils : Le démarchage commercial est interdit

 

Trouver une plante

Recherche par nom

OU

Recherche par critères

  • Couleur des feuilles

  • Couleur des fleurs

  • Entretien

    Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus
  • Besoin en eau

    Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus
  • Exposition

    Soleil : La plante a besoin de beaucoup de soleil pour s'épanouir tout au long de la journée. Elle ne doit pas être à l'ombre d'une construction ou de plantes plus grandes.
    Mi-ombre : La plante a besoin de soleil, mais pas trop. Elle s'épanouira dans un espace ensoleillé une partie seulement de la journée.
    Ombre : La plante craint l'exposition directe au soleil. Elle poussera à l'ombre d'une construction ou d'autres plantes plus grandes.
    Pour en savoir plus

Recherche avancée

Téléchargements

40 plans de jardin
40 plans de jardin

Guides et plans
145 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 5100 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Buddleia : planter et tailler un arbre à papillons
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation

Enquête "La maison & vous"

Participez à notre enquête en répondant à quelques questions sur l'univers de la maison. Cela nous permettra de mieux répondre à vos attentes.

Je participe Non Merci

Merci d'avance de votre participation !

L'équipe ComprendreChoisir.